menu >
Georg Brintrup logo

Poemi Asolani


POEMI ASOLANI

Le compositeur Gian Francesco Malipiero

une scène du film POEMI ASOLANIMoyen métrage sur la vie et la musique du compositeur italien Gian Francesco Malipiero.


"Poemi Asolani" est le titre d'une composition di Malipiero, né à Venise qui a vécu une grande partie de sa vie dans la ville d'Asolo, en Vénésie. Pour accompagner l'action filmique ont été choisis des morceaux de sa musique instrumentale. Mais le vrai sujet du film est, en général, la musique de Malipiero. Chaque plan a, depuis son début, un nombre précis de paroles ou de notes musicales. Les actions des acteurs et les mouvements de la caméra ont été réglés selon les temps et les rhythms des oeuvres musicales qui interviennent et, puisque à l'origine de la musique il existe les bruits, ceux-ci dans le film ont la même valeur que la musique à proprement parler. Le son direct a toujours été maintenu au même niveau que la musique.


Pour le film, le point de départ a été donc la musique du compositeur. D'abord, le scénario a été écrit en fonction de l'étude des partitions en studio. Chaque attitude, chaque mouvement des interprètes garde une correspondance avec les notes et les mesures de l'œuvre musicale. Les orchestres, la Philarmonia Hungarica et l'Orchestre de la Radio de Cologne ont joué, dans la majorité des cas, au delà de l'achèvement des prises du scénario.


Souvent, à partir du montage complètement établi, son rythme est défini pour l'associer aux sonorités originelles. Le film montre les origines de la musique de Malipiero dans l'ensemble des tonalités de son entourage: Asolo et Venise.


"Georg Brintrup se rapproche du compositeur avec une distance curieuse: il se rend aux lieux de sa vie, se place auprès de lui avec des scènes de son temps jouées par des acteurs et des actrices, s'y concentre silencieusement et de manière métaphorique, est aux écoutes du rythme de la musique qu'il emmène quelque part dans la roue d'un carrosse en mouvement, dans des arbres et plantes mus par le vent, des plans, des virages, des zooms. Dans un courant tranquille, une vieille voix fragile cite les belles images de choix des textes originaux de Malipiero."

"Brintrup réussit une pièce d'art rarissime, dans laquelle, par des allusions surréalistes, il élabore et obtient les images d'un merveilleux portrait fictif d'un artiste lointain; il réussit cela grâce à son courage de réaliser de façon expérimentale et dans sa propre optique, un art verbal et musical."

Mechthild Zschau, dans le "Frankfurter Allgemeine Zeitung" du 9 décembre 1985


VOIR LE FILM EN STREAMING SUR VIMEO

ITALIE, 60 minutes, 16 mm, Couleur
Production: WDR Westdeutscher Rundfunk, Cologne / Brintrup-Filmproduktion, Rome

INTERPRÈTES Philippe Nahoun, Mario Perazzini, Lucia Casagrande, Gino Gorini, Pino Costalunga, Giovanni Todescato, Roberto Giglio, Roberto Cuppone, Giovanni Bari, Mauro Sassaro, Giuliana Barbaro, Paola Guccione, Alberto Olivieri, Alessandro Bertorello, Maurizio Carlotto, Andrea Poletto et bien d'autres.
NARRATEUR ITALIEN Dino Donato
NARRATEUR ALLEMAND Heinz Kreuger
MUSIQUE Gian-Francesco Malipiero, Igor Stravinskij
CHEF MUSICAL Reinhard Peters et la PHILARMONIA HUNGARICA
OEUVRES San Francesco d'Assisi, Impressioni dal vero, La bottega da café, Poemi Asolani, Pause del silenzio, Rispetti e strambotti, Prima sinfonia, Sesta sinfonia, Les Sept Chansons (Le Sette Canzioni), Settima sinfonia (Septième Symphonie); "Le Sacre du Printemps" d'Igor Stravinskij est dirigé par Hermann Scherchen
DIRECTEUR DE LA PHOTOGRAPHIE Emilio Bestetti
CAMÉRA Giorgio Aureli
SON Hans Peter Kuhn
MIXAGE AUDIO Adriano Taloni
ASSISTANT À LA SCÉNOGRAPHIE Sergio Gatti
LUMIÈRES Pino Meloni
SCRIPT Carlo Carlotto
ASSISTANT Andrea Canetta
COSTUMES Flaminia Peetrucci, Paola Guccione
INSPECTEUR DE PRODUCTION Giampietro Bonamigo
MONTAGE Carlo Carlotto
SCÉNARIO ET RÉALISATION Georg Brintrup
PRODUCTEUR TV Manfred Gräter
PRODUCTION Brintrup-Filmproduktion, WDR
PREMIÈRE ÉMISSION TV WDR 3, le 5/10/1985
D'AUTRES ÉMISSIONS RAI 3, le 9/9/1995
FESTIVALS Prix Italia 1985; Salsomaggiore 1986; Festival Internazionale d'Oriolo, où le film a obtenu le 'Prix pour la meilleure photographie'.
GALERIE DES PHOTOS DU FILM